fbpx

Soulager migraine et mal de tête avec les huiles essentielles

Ah, le mal de tête, quelle prise de tête pour les personnes qui en souffrent !

Si parfois, vous avez cette sensation de boulons vissés sur les tempes comme Frankenstein, ou si vous avez l'impression que l’on vous parle avec un mégaphone, cet article est pour vous !

Les maux de tête, on les sent arriver, ils s’immiscent, ils se faufilent… On les redoute, car nous sommes conscients qu’ils sortiront vainqueurs à tous les coups…ils sont officiellement déclarés ennemis publics numéro 1…

Vous avez la sensation que votre cerveau ne baigne plus dans son liquide , vous ressentez des pics de douleur, des points de tensions dans la nuque… 

Vous essayez de ne plus bouger, mais vous sentez qu’une simple toux fait augmenter instantanément la pression artérielle et vous ressentez immédiatement comme un étau qui vous serre la tête !

Chaque bruit devient sourd et exponentiel, la tête est lourde, le corps est anéanti et il n’est plus en état de faire face.

On en connaît malheureusement l’issue : le besoin de s’isoler des heures dans le noir absolu, l’envie de se taper la tête contre le mur pour que cela cesse, des vomissements et un épisode de fatigue intense…

Migraines ou céphalées ?

Ces mots vous donnent mal à la tête rien que de les évoquer ?

Alors avant de vous donner ma solutions naturelle, définissons tout d’abord «qui est quoi», pour savoir exactement ce que vous avez. 

Vous allez y voir plus clair et comprendre les différences sachant que tout dépend du positionnement de la douleur. Ainsi vous pourrez mettre le bon terme sur votre symptôme et choisir le traitement le plus adapté.

types-de-cephalees

De manière exceptionnelle ou chronique, ces maux de tête surgissent toujours au mauvais moment ! 

Les céphalées sont réparties en plusieurs types. 

Sur l'avant ou l’arrière de la tête en partant de la nuque, dans la cavité orbitale, sur le front ou d'une tempe à une autre.

S’il s'agit d'une migraine, la douleur sera unilatérale. Au-delà de leurs expressions intenses et pulsatiles, les migraines sont parfois associées à des troubles de la vue, de l’équilibre et même des troubles sensitifs ou digestifs.

Lorsque des signes visuels ou sensitifs précèdent la crise migraineuse, on parle alors de migraine avec AURA, ou de migraine OPHTALMIQUE. Ces signes neurologiques annonciateurs de migraines peuvent parfois aller jusqu’aux troubles du langage, déclencher des fourmillements, voir des engourdissements.

Ces derniers symptômes seront d’autant plus inquiétants qu’ils nous rappelleront immédiatement les symptômes de l’AVC (Accident Vasculaire Cérébral).

En règle générale, les crises migraineuses peuvent durer de 4 à 72 heures et générer une intolérance à la lumière et au bruit ambiant. 

Les femmes sont 3 fois plus concernées que les hommes.

Eh oui, Messieurs, ce n’est pas un mythe : Madame a souvent la migraine ! 

Qu’est-ce que qui provoque les maux de tête ?

Si la science n’a jamais vraiment expliqué ce qui se passait réellement, il existe tout de même quelques théories cohérentes.

Les maux de tête sont provoqués par une suite d’événements vasculaires ou biochimiques, entraînant l’augmentation du diamètre des artères cérébrales, qui peuvent provoquer une inflammation locale. 

Il est également écrit que cette vasodilatation surviendrait après une vasoconstriction. Comme si, il y avait un phénomène de pompage ou spasme, créant de ce fait l’inflammation.

Dans le cas des migraines, la vasodilatation des vaisseaux sanguins viendrait titiller un des deux nerfs trijumeaux situés vers les tempes, ce qui provoquerait son dérèglement. Ce dernier réagit en conséquence et libère des éléments chimiques appropriés, ce qui entretient le phénomène en boucle et explique l’aspect unilatéral de la douleur. 

céphalée-fonctionnement
trijumeau-zone

Un nerf trijumeau est divisé en 3 branches, comme son nom le laisse deviner. Les terminaisons nerveuses se prolongent vers la zone ophtalmique, mandibulaire et maxillaire. 

En fonction de l’importance de l’inflammation, la douleur peut s’étendre, sur une ou plusieurs de ces zones.

Les éléments déclencheurs :

Il y a souvent un détonateur pour les maux de tête.

Le manque de sommeil, une luminosité excessive ( surtout de nos jours avec les écrans… ) peuvent être le point de départ d’une céphalée ou d’une migraine. 

Les facteurs psychologiques ou physiologiques sont très répandus également, tels une contrariété, le stress ou l’anxiété. 

Des excès alimentaires ou d’alcool, une hydratation insuffisante sont des éléments déclencheurs reconnus. 

Il faut savoir se préserver et opter pour une bonne hygiène de vie lorsque l’on connaît son point faible.

Certains  produits que nous consommons  sont régulièrement pointés du doigt : le chocolat, la charcuterie, le tabac, certains vins…on retrouve également des facteurs hormonaux, majoritairement chez la femme.  

Vous pensez avoir tout essayé pour soulager vos crises ? 

Medicamenthe vous accompagne encore une fois vers une solution naturelle et efficace ! 

Et si l’aromathérapie était la solution pour ne plus se taper la tête contre les murs ? 

Comme j’aime à le préciser, tous les médicaments sont dans la nature... 

Il est démontré que l'abus d’antalgiques et anti-inflammatoires n’arrange en rien votre état de santé global. 

Vous seriez probablement surpris de constater les dommages provoqués par le PARACÉTAMOL sur votre foie ou vos reins !

paracetamol-foie

Quelles huiles essentielles pour soulager la migraine et le mal de tête ?

Tout ça est bien beau, mais je sens votre impatience à vouloir connaître le fameux remède miracle.

Que ce soit pour les céphalées de tension, les migraines ophtalmiques, les migraines avec aura, je vais vous proposer une formule complète à base de quelques huiles essentielles.

Vous connaissez maintenant ma façon de procéder et encore une fois vous devinez pourquoi il est important de comprendre ce qui se passe afin de savoir traiter un symptôme.

Je ne suis pas de ceux qui balancent des recettes au hasard sans explication particulière.

Mon but reste toujours le même : que mes lecteurs gagnent en autonomie.

Voici donc ma démarche pour concevoir un soin à base d’huiles essentielles spécialement adapté contre les migraines et les maux de tête !

Comme toujours, la première chose à faire est de choisir l’action recherchée.

Nous avons vu que le phénomène déclencheur est une vasodilatation des artères, veines et vaisseaux sanguins de la tête, qui déclenche parfois une inflammation. Nous chercherons donc des huiles essentielles possédant des propriétés adaptées ! 

Quand il s’agit de trouver une huile essentielle visant la vasoconstriction, notre regard se tourne immédiatement vers la plus efficace qui soit pour remplir cette fonction.

Roulement de tambour…et voici l’huile essentielle de Menthe poivrée !!

Parfois banalisée en simple menthe, parfois diabolisée pour ses cétones, elle n’en reste pas moins formidable.

Grâce au menthol qu’elle contient, celle-ci nous offre des propriétés analgésiques et anesthésiques notamment avec son effet froid, ce qui en fait l’huile essentielle antidouleur de référence.

Mais pour peaufiner le traitement, je propose de compléter la formule par l’ajout de propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques afin de contrer également les effets en cascade qui ont été énumérés au début de cet article. 

Je cite donc l’huile essentielle de Basilic exotique, qui figure parmi les meilleurs antispasmodiques musculaires du marché.

Et nous rajouterons également une huile essentielle très complète pour lutter contre les maux de tête, puisqu’elle figure elle aussi parmi les meilleurs antispasmodiques. 

Mais elle apportera en plus, une action anti-inflammatoire intéressante ici, ainsi qu’une action calmante, relaxante et sédative.

Je vous laisse deviner quelle huile essentielle est aussi complète ?

J’entends le mot Lavande…et vous avez raison ! Elle fait bien partie de cette famille.

Mais plus exactement le Lavandin super ! Ou Lavandula hybrida CT super, qui est une hybridation entre la lavande vraie et la lavande sauvage.

Nous ne pouvions donc pas nous passer de ses propriétés dans le traitement destiné à soigner les maux de tête, dont les origines sont multiples et variées.

La recette naturelle contre la migraine.

Migraine-huiles-essentielles

Nous allons donc pouvoir réaliser un judicieux mélange capable d’agir instantanément contre tous les types de maux de tête.

Il suffira de trouver un petit flacon vide et si possible de type « Roller » afin d’y intégrer la solution qui va suivre.

En se basant sur les 3 huiles essentielles que j’ai énumérées et en considérant qu’à ce jour, il n’existe rien de mieux que la Menthe poivrée pour obtenir un soulagement efficace, je vous propose donc la répartition suivante :

  • 50% d’huile essentielle de Menthe poivrée
  • 20% d’huile essentielle de Lavandin super 
  • 20% d’huile essentielle de Basilic exotique
  • 10% d’huile végétale sèche (Jojoba ou similaire)

Ce mélange pourrait très bien s’utiliser pur, mais les vapeurs de l’huile essentielle de Menthe poivrée parviennent facilement jusqu’à vos yeux à chaque mouvement et je peux vous assurer que ce n’est pas agréable du tout. 

Pour éviter d’en pleurer, je conseille l’ajout d’une petite quantité d’huile végétale qui servira à éviter l’effet lacrymal du menthol, mais également à limiter la perte aromatique par évaporation. On y gagnera donc en efficacité globale.

Je ne recommande pas non plus de diluer excessivement ce mélange, car nous perdrons forcément en efficacité et en délai d’action. 

Pour rappel, le but est que les molécules aromatiques rejoignent les vaisseaux sanguins le plus rapidement possible.

Je précise également que la répartition est donnée à titre indicatif, ne sortez pas la balance du chimiste, nous ne sommes pas à trois gouttes près.

Et pour ceux qui sont fâchés avec les maths, je vous offre une version quantitative de 10 ml en conservant les mêmes proportions soit :

  • 5ml d’huile essentielle de Menthe poivrée
  • 2ml d’huile essentielle de Lavandin super 
  • 2ml d’huile essentielle de Basilic exotique
  • 1ml d’huile végétale sèche (Jojoba ou similaire)

Comment soulager sa migraine avec les huiles essentielles ?

En pratique, il vous suffira d’appliquer une à deux gouttes de cette préparation sur chaque tempe et éventuellement sur le front.

Ou de faire quelques tours de bille de votre roller aux mêmes endroits.

Vous devriez sentir un soulagement au bout de quelques minutes.

Vous pourrez répéter cette opération,toutes les 4H environ si nécessaire.

Dans l’urgence, si vous n’avez pas tous les ingrédients ou si vous avez oublié votre mélange, vous pouvez utiliser l’huile essentielle de Menthe poivrée seule.

Pour ce faire, il suffit d'appliquer une ou deux gouttes de celle-ci avec le bout d’un doigt en massant légèrement les zones précitées et en prenant soin de ne pas vous approcher des yeux.

Précautions d’emploi des huiles essentielles anti migraine chez les femmes enceintes, allaitantes et les enfants.

Femme-enceinte-huiles-essentielles
allaitement-huiles-essentielles
enfants-huiles-essentielles

C’est le point critique de l’aromathérapie puisque c'est le sujet principal qui est mis en avant pour la diaboliser, voici donc ce qu’il en est.

Dans notre cas, seule la Menthe poivrée nécessite une attention particulière pour sa composition riche en cétones, potentiellement neurotoxiques à haute dose.

Mais paradoxalement neurotonique à faible dose, ce qui est bénéfique et trop souvent oublié.

Vous lirez un peu partout, beaucoup d’interdictions ou contre-indications quant à l’emploi de l’huile essentielle de Menthe poivrée chez les enfants ou les femmes enceintes ou allaitantes.

Dans le fond ce n’est pas faux, mais un peu trop généraliste, car cela dépend de la dose utilisée et du mode d’application.

Le plus critique reste la voie orale et nous ne l’utilisons pas pour les maux de tête.

Concrètement, l’huile essentielle de Menthe poivrée serait ici utilisable dans tous les cas puisque c’est une application locale et cutanée, dont la dose ne dépasse pas les recommandations thérapeutiques, quels que soient les cas de figure. 

De plus, pour les jeunes enfants, la règle standard est de toute façon de diviser la dose adulte par deux, ce qui limitera davantage les risques.

Je précise également à titre de comparaison, que la molécule PARACÉTAMOL est la seule tolérée et prescrit sans ordonnance chez la femme enceinte ou allaitante. Alors que ses effets secondaires dans le corps sont bien supérieurs, même aux doses recommandées. 

Ceci étant, comme vous n’êtes bien évidemment pas obligé de me faire confiance, mais que :

- Des jeunes enfants

- Des femmes enceintes (+ de 3 mois)

- Des mamans allaitantes

Voudraient quand même pouvoir soulager leurs maux de tête et ne pas subir inutilement, je propose une alternative très simple.

Le remplacement de l’huile essentielle de Menthe poivrée par de l’huile essentielle de Menthe des champs ! Cette variante contient même encore plus de menthol (jusqu’à 85%), mais limite son taux de cétones à environ 30%, contrairement à la version poivrée qui peut atteindre 65% !

NOTA : Une attention particulière à pendre en compte également chez les personnes souffrant d'hypertension. La vasoconstriction des vaisseaux sanguins peut aggraver une pathologie cachée ou déclencher prématurément une obstruction vasculaire. Mais ceci reste tout aussi valable avec les médicaments allopathiques. L'usage de cette formule ne doit se faire que ponctuellement et ne dispense en aucun cas de consulter un médecin en cas de troubles persistants.

Pour en finir naturellement avec les maux de tête

Vous venez de découvrir ma méthode pour éviter la prise systématique de médicaments allopathiques.

À vous de choisir votre remède préféré…mais que se passerait-il si vous arriviez à vous passer facilement des médicaments de synthèse ? 😉

Les plus habitués d’entre vous connaissent sans doute déjà le pouvoir des huiles essentielles contre le mal de tête, mais n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Si vous n’avez jamais essayé les huiles essentielles et que vous êtes sujets aux maux de tête, alors vous devriez essayer de vous soulager avec les ingrédients que je viens de vous citer.

À mon avis, votre corps vous remerciera tôt ou tard.

Je reste disponible pour vous conseiller personnellement sur l’utilisation des huiles essentielles et j’ai créé un nouveau service de Téléconsultation Aromathérapie spécialement pour répondre à votre besoin spécifique sans vous déplacer.

À très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.